Philippe Pouletty, développeur de Carmat et investisseur

Le laboratoire Neovacs est coté en bourse courant 2010 étant donné sa nature intéressante. Cet établissement a été fondé par Truffle Capital courant 2003 dans le but de trouver des solutions pour traiter les syndromes en rapport avec l'auto-immunité. En 2015, la startup Pilosciences a été liquidée à l’instar de Cytomics, l'enseigne spécialisée dans le développement de produits antifongiques. Philippe Pouletty s'avère entre autres entré dans l'univers de la dermocosmétique via cette compagnie instituée en 2011. Via la compagnie Myopowers, Philippe Pouletty ainsi que les experts de Truffle Capital investissent dans la conception d'appareillages performants pour traiter les patients endurant des soucis d’incontinence urinaire d'effort sévère. Le portefeuille Truffle Capital participe aux travaux sur les carcinomes mammaires ainsi que les tumeurs thyroïdiennes à partir de 2005 via la compagnie Théraclion. L'établissement produit et met en vente de nouveaux procédés thérapeutiques par ultrason.

Les différentes fonctions extra-professionnelles du chercheur et les distinctions acquises dans le milieu

Auprès de l’association européenne hommes d'affaires opérant dans l'univers de la biotechnologie, l’ancien interne des hôpitaux de Paris peut aider encore plus les startups innovantes. Le directeur général de Truffle Capital est par conséquent devenu vice-président d’Europabio de 2005 à 2009. Ancien interne des hôpitaux de Paris, Philippe Pouletty intervient dans diverses manifestations donnant la possibilité d'encourager l'univers de la recherche et des affaires. Le businessman est par ailleurs nommé président honoraire de France Biotech à partir de 2009. Le premier but de France Biotech consiste à rendre plus facile l'interaction entre les entrepreneurs et les scientifiques. Cette organisation regroupe plus de 150 établissements se concentrant sur la biotechnologie et répartis sur tout le territoire français. Afin d’aider les sociétés avant-gardistes au niveau international, Philippe Pouletty s'est notamment joint au dirigeant de Microsoft de 2005 à 2010. Ces nombreuses associations révèlent son investissement personnel au profit de la recherche et de la créativité.

Philippe Pouletty accompagne les nombreuses recherches des PME de Truffle liées aux sciences de la vie en raison de sa maîtrise notable de cette discipline. Dans le cadre de son travail, l'investisseur s'occupe aussi de l'organisation de ces entreprises. Au sein de Truffle Capital, le chercheur s’attelle entre autres à étudier et à sélectionner les brevets prometteurs des sociétés épaulées. Ces recherches sont sélectionnées selon leur originalité. Spécialiste en biotechnologie, Truffle Capital constitue principalement des spins off de centres de recherche affiliés à des universités renommées à l'échelle internationale. L'homme d'affaires et son équipe fondent la majeure partie des startups soutenues par l'investisseur. Au sein du milieu de la recherche, Philippe Pouletty se révèle essentiellement renommé comme étant l'associé fondateur et le gérant de Truffle Capital SAS. Cette enseigne de gestion de ressources de venture capital a été formée en 2001.

Grâce à de nombreux brevets personnels, Philippe Pouletty a édifié SangSat Inc. courant 1988. Cet établissement est un spécialiste de la greffe d’organes et se révèle coté au Nasdaq à partir de 1993. En 1995, Philippe Pouletty a aidé à constituer DrugAbuse Sciences Inc. pendant son passage enrichissant au sein de la Silicon Valley. L'entreprise s'attelle à élaborer de nouveaux produits donnant la possibilité de surmonter l'addiction aux drogues et à l'alcool. Simultanément à l’introduction en bourse de SangSat, le businessman finance la compagnie spécialiste de la biotechnologie RedCell Inc. (renommée Conjuchem Inc.) travaillant sur l’effet combiné de médicaments sur les globules rouges et l’albumine. La société SangSat a entre autres conçu et distribué la Thyloglobuline, un médicament réellement performant contre les rejets. Cette formule inédite se révèle ensuite acquise par Genzyme dans les années 1990. SangSat se trouve par ailleurs être un important acteur en matière de greffe d’organes.

Instituée en 2014, la compagnie Diaccurate s’attelle à élaborer une nouvelle variété de remèdes pour traiter les malades atteints du SIDA. Cette entreprise spécialisée en biotechnologie s'avère née d'une collaboration entre l’Institut Pasteur et le fonds d’investissement présidé par Philippe Pouletty. Symetis figure parmi les entreprises du portefeuille de Truffle Capital devant être introduites en bourse courant 2017. Cette entreprise formée courant 2004 crée et commercialise des valves aortiques transcatheter. L'enseigne française Carmat s'avère entrée en bourse dès 2010 en raison des capacités d’investisseur du chercheur. Le médecin a également marqué les esprits grâce aux concrétisations de cet établissement en matière de cœurs artificiels. Courant 2011, le directeur général de Truffle Philippe Pouletty a financé l'institution de deux startups se concentrant sur la production de pièces artificielles à usages industriels ou médicaux ainsi que de prothèses, Carbios et Kardiozis.

Œuvres remarquables en faveur de la recherche scientifique

Le Dr Philippe Pouletty se présente comme un expert en immunologie et jouit d’une renommée remarquable à Stanford. En dehors de ses résultats au sein de cette institution, le chercheur détient environ 30 brevets personnels à l'échelle mondiale. Depuis 1999, le futur DG de Truffle Capital a suggéré une foule de réformes soutenant les progrès technologiques, dont la mise en place du statut de jeune entreprise innovante (JEI) et le perfectionnement de la fiscalité pour favoriser les placements dans l'univers de la recherche. Philippe Pouletty a débuté son cursus professionnel de chercheur à l’université de Stanford au département Medical Microbiology. Se spécialisant en biologie moléculaire, le médecin a entre autres avancé un système atypique d’amplification de gènes.

Autres articles