Abilio Diniz (futur administrateur de...

Abilio diniz (futur administrateur de...

Le Grupo Pão de Açúcar construit des liens commerciaux et financiers avec le groupe français Casino en 1999. Abilio Diniz (http://www.lsa-conso.fr) conçoit un plan de relance drastique permettant de préserver le Grupo Pão de Açúcar, qui cède ses activités dans la péninsule ibérique, ferme un tiers des magasins et licencie vingt mille salariés. Au début de la décennie 1990, en pleine crise, le le groupe d'Abilio Diniz rencontre de graves complications financières.

Abilio Diniz est un homme de valeurs : le sport, la foi...

Autrefois joueur de football, ayant par ailleurs pratiqué la musculation et la capoeira, Abilio Diniz est un sportif accompli qui débute sa journée par un entraînement sportif. Dans le foot, l'entrepreneur appartient au comité de consultation du São Paulo Futebol Clube et il a fondé le groupe de football d’Audax, dont le but consiste à déceler les jeunes potentiels. Convaincu des bénéfices du sport, il fonde des espaces de gym au sein supermarchés GPA et pousse son équipe à participer aux marathons financés par le groupe. Homme attaché aux valeurs familiales, Abilio Diniz est le papa de six enfants.

Abilio Diniz projette de faire de son groupe le numéro deux mondial du secteur de la distribution en réalisant la fusion du Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil au début des années 2010. L'opposition du patron du groupe Casino mais aussi le recul de la Banque Brésilienne de Développement vont faire échouer l'union de GPA avec Carrefour Brésil. A l'automne 2013, l’accord conclu avec Casino donne la possibilité à Abilio Diniz de ne plus être dépendant de la clause de non-concurrence. Il peut de nouveau envisager des investissements dans n’importe quel secteur économique. GPA a renoué avec sa stabilité financière après la crise et entame les discussions de partenariat avec Casino. Il affronte en effet la concurrence de Carrefour au Brésil.

Abilio Diniz, une enfance au Brésil

Les mioches du quartier où il habite prennent Abilio Diniz comme leur tête de turc au cours de son enfance. La métropole de São Paulo, au Brésil, l'a vu naître en 1936. En 1956, le jeune homme intègre l’école de management de la Fondation Getùlio Vargas à Sao Paulo. Il en ressort diplômé. Aux USA, Abilio Diniz entend continuer ses études en économie.

Le retour sur le marché de la grande distribution au Brésil

La participation dans le capital de Carrefour Brésil monte à à douze pour cent mi-2015. A travers le fonds Peninsula, Abilio Diniz possède de ce fait 2 places au conseil d’administration. Il devient président du conseil d’administration du géant de l’agroalimentaire Brasil Foods (BRF) au printemps 2013. En décembre 2014, Peninsula, une société d'investissement créée par les Diniz, annonce l'acquisition de 10 pour cent du capital de Carrefour Brésil. Abilio Diniz consacre son temps à BRF et recherche de nouveaux investissements depuis son départ de Grupo Pão de Açúcar.

Autres articles